Nouvelle année… fracassante.

Cette nouvelle année commence en noir et blanc. Pour vous en parler je vais faire deux articles, c’est psychologique : je ne veux pas que ma rage contenue contamine mon petit nuage. Car je suis en colère et aux anges en même temps, ce qui est magnifiquement paradoxal. C’est tout moi ça. Néanmoins, avant de m’épancher comme d’habitude sur mon sort, je tiens à vous souhaiter une belle année 2015.

Pourquoi suis-je en colère ? Voyons. En somme, on m’a presque pété le nez pendant que je dormais. Déjà que je suis grognon au réveil d’ordinaire je ne vous raconte pas le drame sur ce coup là. Déjà, ça ça m’a énervé. De ce que j’ai compris on a renversé le matelas sur lequel je dormais puis on a sauté dessus. Ecrasant mon visage contre le carrelage. Et lorsque je me suis mise à hurler de douleur tous les joyeux lurons se sont enfuis, plutôt que d’aider mon homme à enlever le matelas qu’on avait sur la tronche. Donc en gros, tu me pètes le nez et tu me laisses en galère en prime. J’adore. Enfin, je n’ai pas le droit de dire que j’ai le nez fracturé, parce qu’il ne l’est pas tout à fait, et dans ce cas mon copain s’énerve et me crie dessus « ça va arrête de te plaindre il est pas cassé ton nez ». Bien bien bien… C’est qu’il a mal pris que je me vexe lorsqu’il s’est planté devant moi et mon nez qui n’est désormais qu’une patate tuméfiée en me disant tout sourire « et bien moi j’ai passé une excellente soirée ». Voyez vous je ne suis pas capable d’altruisme.

Pour la première fois depuis que je suis adolescente je n’ai donc pas eu la gueule de bois le 1er Janvier étant donné que j’ai passé plusieurs heures à me faire remettre le nez en place et à ce qu’on me fasse arrêter de pleurer (de douleur, de la peur que j’ai eu, et de rage). Oui parce qu’il y a tout de même eu des gens pour s’occuper de moi. D’ailleurs, un grand merci. C’est pas tous les jours qu’on se fait remettre le pif en place par un cascadeur de Hunger Games et qu’on se fait choyer par une jolie brune aux airs de pin-up. ET OUAIS MA GUEULE ! (fallait quand même une touche un peu lol dans cet article). En tout cas, j’ai le moral dans les chaussettes depuis. Ce que tout le monde comprend d’ailleurs, j’ai au moins trois messages par jour qui me demandent comment se porte mon faciès. Sauf mon homme qui s’en fout, qui a juste retenu que franchement je ne suis pas altruiste, pas drôle et que je me plains beaucoup trop. Ah bah oui hein, faut le comprendre, c’est chiant quand sa copine veut pas changer de sujet. Pffff, comme si mon petit bobo de rien du tout se voyait comme le nez au milieu de la figure…  pourquoi je me plains franchement ? Après tout il a passé une super soirée, ce qui de son point de vu, devrait être ma préoccupation principale.

Rien que de l’écrire, ça me met hors de moi à nouveau, je dirais même que la moutarde me monte au nez. Sur cette vanne pourrie, je termine cet article exutoire pour passer au suivant, qui sera lui une merveille de douceur.

Comments
3 Responses to “Nouvelle année… fracassante.”
  1. Arrête de partir, reste en 2015 ! Please ( et je ne suis pas le genre à supplier,vois-tu)

  2. laurence dit :

    Deux nés(z) dans la même période. Quelle chance !

  3. jenepy dit :

    Un nez digne de celui de Cleopatre… Qu’elle avait fort joli paraît il…

    Heureux de te relire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :