Love U Biatch

J’ai peur du temps qui passe et qui s’enfuit. J’aimerai être avec toi, dans une ville grouillante d’agitation, à oublier les secondes assassines qui s’écoulent. Danser et brasser tant d’oxygène que mes artères ne sauraient plus où donner de la tête. J’aimerai être avec toi, descendre les quatre étages en faisant un boucan d’enfer avec nos talons sur les marches en bois et exaspérer tes voisins en y rajoutant des éclats de rire. J’aimerai que le temps s’arrête pour laisser nos peines derrière nous et ne pas avoir l’angoisse d’en voir d’autres surgir. Toi et moi on serait la définition même du bonheur, avec nos ongles multicolores et une pyramide de bouteilles de martini vides. Ma biche, on va devenir maîtresses du monde et la seule loi sera de foutre le bordel. De se serrer tous tellement fort que le temps n’aurait plus de placer pour passer. A faire trainer nos lèvres entre la vodka et les baisers inconnus on va convertir tout le monde à l’amour universel. Et oui ça en impose dit comme ça. Je te promets J. quand on se retrouvera, tout ne sera plus qu’une grande fête aux milles et un fous rires. Comme la fois où j’ai retrouvé un préservatif dans mon soutien-gorge quand on sortait du bar. Ou celle où on a fini dans le bassin du Louvre (avec mon téléphone) en chantant à tue-tête des comédies musicales foireuses. Ou la soirée « trois et deux ». Ou notre mode Taio Cruz  (lunette de soleil alors qu’il n’y a pas de soleil pour cause de gueule de bois intense) dans la gare Montparnasse. Ou le « tu te souviens du pot de Nutella chez M. ? Bah la même ! ». Ou le très drôle (j’avoue c’était drôle) « toi t’as plus rien à prouver » face à mon looking jogging/T-shirt tandis que tu avais opté pour te vêtir de la chemise de ton homme de la nuit. Ou toutes nos séances Disney pendant qu’on se prépare à sortir, avec le martini dans une main et le mascara dans l’autre. Bref tout ça pour dire :  Love U Biatch.

Comments
4 Responses to “Love U Biatch”
  1. jenepy dit :

    Superbe déclaration d’amour ! C’est trop rare de nos jours de voir les gens avouer devant tous que l’amitié est de l’amour.
    Et comme toujours, j’apprécie beaucoup ton style.😉
    Bonne continuation !

  2. cyrius300 dit :

    L’insouciance d’une amitié espiègle est une chose si éphémère et si fragile, qu’on en vient à la regretter avec le temps qui passe. Parfois, elle finit par s’étioler au gré des contraintes de la vie et de divers chemins que l’on emprunte pour accomplir son destin. Rien n’est fait pour durer dans le temps: la vie est un continuel changement. Et l’amitié, tout comme l’amour, ne sont pas exclus de ce principe; il leurs arrive aussi de se transformer… ou de disparaitre à jamais.

    Ton style est toujours ausi agréable à lire, « Alice. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :