Le Prince et sa Chaleur

froid

C’est l’histoire de deux êtres, un prince et sa chaleur. Le prince vivait reclus loin, par delà les montagnes, dans un palais glacial sans couleurs qu’il s’était lui-même construit après avoir dû quitter ce (et ceux) qui lui était cher. Une nuit, comme toutes les nuits, l’homme déambulait dans ses couloirs grisâtres lorsque soudain il aperçut par sa fenêtre sans vitrage une lueur dansante à la lisière de la forêt entourant le palais. Une petite lumière qui s’agita un peu avant de disparaître à nouveau entre les arbres. La nuit suivante, le prince du froid s’arrêta à nouveau pour regarder par la même fenêtre. Il attendit. Longtemps. Alors qu’il n’y croyait plus, la lueur réapparut. Sans perdre une minute, il se mit à dévaler les escaliers pour aller voir ce phénomène de plus près. Mais lorsqu’il ouvrit la grande porte, la lumière se trouvait là sur le perron. Le prince marqua un arrêt puis tendit la main vers elle. La lueur produisait une chaleur incroyable et semblait, par son attitude dansante, être heureuse. Lorsqu’elle s’approcha de la porte, l’homme s’écarta pour la laisser entrer. Elle réchauffa l’atmosphère du palais glacial et ne semblait pas envisager de repartir. Heureux de voir ce feu follet égayer son salon, l’homme décida de le garder avec lui. Dorénavant la nuit, lorsque le vent faisait claquer la pluie contre les murs et que l’eau se rependait dans les couloirs aux fenêtres sans vitrage, il pouvait se blottir contre sa chaleur. Pour bercer ses rêves, elle diminuait d’intensité lumineuse et paraissait s’assoupir aussi comme une bienheureuse, le gardant dans ses bras bien au chaud. Pas une seconde elle sembla pâtir du froid régnant dans le palais. Pourtant, malgré toutes ces précautions, les cauchemars ne tardèrent pas à revenir s’immiscer dans le cerveau du prince. La lueur le sentait bien et tenta de donner toute la chaleur qu’elle pouvait. Rien n’y faisait, les cauchemars rongeaient son sommeil sans cesse.  Elle voyait l’homme tourner en rond mais n’arriva jamais à comprendre ce qui pouvait le miner. Les semaines passèrent sans que la lumière ne réussisse à faire quoi que ce soit. Il y avait probablement quelque chose à dire, mais elle n’avait pas de voix pour parler. Une nuit fut particulièrement terrible, peut-être à cause de la tempête très violente qui sévissait depuis la soirée, ou peut-être à cause d’un cauchemar plus grinçant que les autres. L’homme s’éveilla affolé, voyant son palais s’écrouler sur lui. Il agrippa sa chaleur et courut avec jusqu’à la porte, il la serra fort avant de la déposer sur le perron. Un dernier regard, puis il ferma la porte. La lueur fut incapable de comprendre pourquoi elle devait se retrouver à nouveau seule devant l’immensité de la nuit. A l’intérieur, l’homme voyant que les colonnes et les arches ne tremblaient plus, il se décida à rouvrir la porte pour expliquer à sa chaleur qu’elle devait s’en aller avant que ça ne s’écroule vraiment et qu’une lourde pierre lui tombe dessus. La lueur eut beau danser pour montrer qu’elle pouvait éviter les chutes de blocs, le prince referma tout de même la porte. Dehors, la lumière admirait la mort dans l’âme ce beau palais intact où elle avait passé tout ce temps à l’abri. Sur la pierre glacée, le froid mordant ouvrait de profondes fissures et la lueur n’arriva pas à comprendre pourquoi elle devait partir, en quoi l’absence de sa chaleur pouvait être bénéfique ? Elle n’irradiait peut être pas assez pour repousser l’attaque de la température ou celles des cauchemars. Elle rentra chez elle dans la forêt. Certaines nuits, elle retournait à la lisière admirer le palais et tenter d’apercevoir son prince. Personne ne sut jamais s’il déambula à nouveau dans ce couloir pour essayer d’observer sa lueur.

Comments
3 Responses to “Le Prince et sa Chaleur”
  1. cyrius300 dit :

    Ton conte est magnifique et triste à la fois.

  2. 9 dit :

    une chaleur même infime peut fracturer la glace, et tout s’effondre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :