C’était trop beau…

Le soleil dItalie me chauffe la peau à la perfection, je déguste du melon bien mûr coupé en dès répartis géométriquement dans une assiette jaune et orange. Une légère brise agite quelques mèches de ma chevelure, je n’ai rien de prévu, rien d’autres à faire qu’apprécier. A côté de moi se trouve mon amour, je lui glisse la main dans les cheveux avant de déposer un tendre baiser sur la joue. Ses yeux prennent le soleil d’un angle inimaginable et se parent de teintes allant du vert pomme au bleu azur, un regard comme ça ne pouvait pas être réel j’aurais du me douter de quelque chose. Notre nouveau chat se glisse entre nos jambes, son pelage est tellement doux que je ne peux m’empêcher de le caresser toutes les deux secondes. Qu’il soit rayé rose et violet aurait aussi du me mettre sur la voie, mais même son sourire n’a pas éveillé mes soupçons. Le melon explose dans ma bouche et son jus a une saveur divine (ce qui aurait aussi pu me faire comprendre ce qu’il se tramait). Le soleil chauffe toujours autant, mais juste devant nous se trouve un lac (quelle chance ! trop bien fait le monde). Je m’en approche, ma main glissée dans celle de mon amoureux qui se met soudainement à m’attirer vers lui. Aux anges, je ferme les yeux et attend que ses lèvres se joignent aux miennes.

Bah j’ai attendu longtemps, parce qu’à ce moment précis je me suis réveillée. J’étais dans un hotel, et légèrement désorientée. Je me tourne vers mon homme pour poser ma tête sur son épaule mais il s’avère que c’est ma meilleure amie qui dort à côté de moi. Je me redresse et me rend compte que je me paye une gueule de bois d’enfer. Et que bien évidement j’ai le désert du Sahara dans la bouche. C’était trop beau…

Comments
One Response to “C’était trop beau…”
  1. cyrius300 dit :

    Nos vies de devraient être faites que de rêves… Mais elles en ont décidé autrement; si ce n’est que de nous décevoir par moment.
    Bon. Ce n’est pas tout mais je vais aller dormir… en espérant attraper dans ce royaume onirique, ne serait-ce qu’un bout de rêve, avant qu’il ne s’envole hors de ma portée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :