J’aurais du tourner à gauche.

Clairement, il y a un moment où j’ai pris à droite alors que je n’aurais pas du. Je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce moment à la con qui m’aurait évité de pleurer sur ma collègue pendant qu’elle essayait désespérement de me faire manger. A vrai dire, plus j’y réfléchis, plus je me demande s’il a vraiment existé ce moment. Est-ce qu’on m’a au moins laissé ma chance à un putain de carrefour mystique ? J’ai du foirer un truc sans m’en rendre compte et je crois que c’est ça le pire. Ca devait être un tout petit chemin à gauche, que j’ai à peine vu je suppose. Ils auraient du mettre des panneaux, un truc pour indiquer, même un « Usine Kleenex à 5km » j’aurais compris le message. Et puis quand bien même ils ont oublié les panneaux, il y a des horaires pour se prendre une claque pareil  ! 7h45 c’est pas salaud ça ? En milieu de tasse de thé, contente de ta connerie (à savoir un texto stupide à la meilleure copine) BAM ! Ca te tombe dessus d’un coup. Si j’ai mon mot à dire, ô puissances supérieurs, je trouve ça légèrement batard. Juste avant un oral en plus, tant qu’à faire.

Pour vous illustrer ce que j’ai vécu ce merveilleux matin j’ai très justement choisi deux illustrations potentielles de mon expression au dit moment :

Ca c’était pour la partie plus ou moins intelligible, je laisse Georges vous faire le reste.

Merci Georges, t’es un vrai pote.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :