En attendant la fin

Je la regarde, non mieux encore je l’observe. Je la détaille, je l’examine, je la bouffe du regard, je la déshabille des yeux, je l’explore à fond et je reprends ma respiration. C’est l’envie de lui tendre un mouchoir qui prédomine avant même de penser à lui tendre la main. Ce n’est pas qu’elle pleure (non ça jamais, son égo est un caillot dans ses canaux lacrymaux), c’est juste qu’elle dégouline hors son corps. Elle transpire ce qu’elle est et s’égoutte d’elle-même. Elle s’offre à qui paiera assez cher en charisme et en prestance mais en ressort toujours plus vide. Lorsqu’elle est seule, elle donne un coup de main au temps en s’évidant elle-même. Appuyée contre le mur, petite cuillère à la main, elle la plonge dans son ventre et en ressort un mélange de fiel et de miel. Je l’admire. Je la contemple pendant qu’elle organise sa petite mort. Rien n’est plus beau que de la voir s’évertuer à se faner. J’attends, béate devant cette oeuvre d’art vivante. Elle ne m’a jamais rien dit.

Si.

« Qu’est ce que tu regardes ? »

Je me suis levée pour aller déposer un baiser sur son front. Elle a oublié de me repousser tant je l’ai prise au dépourvu. Demain je reviendrai attendre le paroxysme de sa beauté, mais elle sera morte alors. Suicidée sociale au près de tous et ce n’est pas son corps chaud et plein de vie à côté de nous qui pourra dire le contraire. Les coquilles vides ne comptent pas.

(J’ai toujours su que les petites cuillères étaient dangereuses)

Comments
One Response to “En attendant la fin”
  1. cyrius300 dit :

    Et si seulement il n’y avait que les petites cuillières de dangereux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :