Princesse Robert : I’m a girl

Je vais m’adonner à ma passion numéro un : vous raconter ma vie, tout ça dans le but de prouver que je suis une fille. Non parce que certains en doute. Vendredi soir, je délaisse Paris pour une soirée d’anniversaire dans ma cambrousse natale. Je vous passe les détails et arrive directement au moment où on m’a demandé si j’étais lesbienne, cette question étant motivée par mon langage de charretière. (L’oral n’est pas aussi délicat que l’écrit chez moi). Et là tu pleures pour toutes les lesbiennes du monde (dont la fille qui m’a posé la question), puisque l’indice « ultra trash/cash » pour identifier une sexualité c’est un peu bas de plancher, mais bref là n’est pas la question. Donc, dirons nous, mon langage peu châtié peut seulement appuyer mon côté Princesse Robert (mélange de Robert le camionneur et Kawaï Princess). Cette soirée se noie dans l’alcool, j’ai oublié la fin mais je ne risque pas d’oublier la gueule de bois du lendemain.  Ensuite, vint le samedi soir, peu engagée à boire vu que mon foie a pleuré toute la journée, je ne prends qu’un petit verre, histoire de trinquer. Les quatre autres qui ont suivi c’était aussi histoire de trinquer. Soirée casquette (ça ne me va pas du tout), on rit, on raconte n’importe quoi, on rentre, je m’endors comme une masse. Et nous voilà à ce matin. Pas de gueule de bois, j’y ai échappé de peu, par contre je suis grisâtre, le teint malmené, la gorge en vrac, les yeux décharnés, les cheveux ternes : gros bordel. Je ressemble à la gamine de l’Exorciste. Mais heureusement, je suis une fille, donc : go salle de bain, douche, lavage de cheveux, masque, laisser poser 15min, danse en sous-vêtement devant le miroir tout en se brossant les dents, gommage, crème hydratante, rinçage de masque, serviette entortillée dans les cheveux, teint, maquillage, séchage de cheveux, manucure. Maintenant si je dis : « Bonjour, j’ai passé un de ces week-end, revivifiant, à la campagne et tout. Olala ça m’a fait un de ces biens, hors de la pollution, de la fumée etc. Ca se voit sur mon visage toute cette fraicheur » on peut me croire !

Je suis ravie d’être une fille.

Comments
One Response to “Princesse Robert : I’m a girl”
  1. cyrius300 dit :

    Ne porte pas crédit aux langues de vipère. Moi je sais que tu es une fille (hétéro)😀 Et ce n’est pas un langage qui définit l’appartenance à une tendance sexuelle. Envoie toutes ces mauvaises langues au diable!… Et reste telle que tu es. Une femme de caractère pleine d’intelligence. Je te suis depuis un bout de temps à travers tes écrits, et j’ai appris un peu à te connaitre. Laisse les gens dire ce qu’ils veulent; ça valorise leur égo. Je ne vois pas ce que tu as à prouver aux autres. Et puis, si tu étais lesbienne, en quoi cela les regarde? Sont-elles homophobes?
    Euh… Tu dois faire vraiment peur tu ressembles à la gamine de « L’exorciste »😀
    Allez, sois belle et ouvres-la!😉 … Mais qu’est-ce que je dis là?! Tu es déjà belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :